Comment demander un rachat de crédit à sa banque ?

Comment demander un rachat de crédit à sa banque ?

Vous avez enfin pris la décision de demander un rachat de crédit ? C’est une très bonne idée. Le rachat de crédit vous offre une marche de manœuvre complémentaire pour le financement d’un nouveau projet. Il vous aide aussi à pallier les risques de surendettement. Le rachat de crédit est un processus durant lequel vous devez être très attentif pour ne fausser aucune étape.

Effectuer la demande de rachat

La première étape à suivre lorsqu’on veut mener à bien un projet de rachat de crédit consiste bien sûr à trouver le bon organisme pour vous aider dans le processus de l’opération. Ces établissements sont presque inconnus donc on ne sait pas souvent à qui s’adresser. C’est la raison pour laquelle, il est primordial de comparer toutes les offres de rachat après avoir réalisé par exemple une simulation de rachat de crédit en ligne.

Lire également : Changement climatique : Un accord gouvernemental pour stimuler l'énergie éolienne en mer

Faire recours à un courtier en rachat de crédits vous aide à être orienté vers l’organisme qui propose l’offre la plus adaptée pour vous. Par exemple, vous souhaitez simplement retrouver un reste à vivre meilleur. Dans ce genre de cas, le fait de regrouper vos prêts aidera à payer une mensualité plus basse que le montant des précédentes échéances de crédit que vous aviez.

Votre projet pourrait tout aussi bien être d’acheter un bien, sauf que vos crédits en cours ne vous le permettent pas. C’est en regroupant vos crédits que votre taux d’endettement pourra baisser. Vous pourrez ainsi contracter votre crédit immobilier en toute quiétude.

A lire aussi : Just Eat profits en hausse dans le contexte de la pression des fusions

Constituer le dossier et trouver une assurance

A partir du moment où le courtier analyse votre profil et arrive à identifier la solution la plus adéquate, celui-ci vous aide à monter le dossier de rachat de crédit. Pour ce faire, vous devrez fournir un certain nombre de documents divers importants. Le but de ces derniers est de justifier de votre niveau de revenus, du lieu de résidence, de votre situation familiale et personnelle ou encore de votre situation patrimoniale.

Il est très crucial de présenter l’ensemble des éléments cités dans un dossier complet et solide, dans les plus brefs délais. C’est pour que la procédure ne soit pas retardée. Il faudra ensuite trouver une assurance et pour ça, les conseillers Empruntis vous aideront. Il n’est pas obligatoire de faire assurer son rachat, mais cela est fortement recommandé.

En effet, les organismes bancaires pouvant accepter de procéder au rachat bancaire sans l’assurance sont très rares. Vous l’aurez compris, l’enjeu n’est vraiment pas à prendre à la rigolade pour l’emprunteur qui est protégé grâce à l’assurance. Ce choix est d’autant plus judicieux que la loi Lagarde lui permet de choisir une assurance d’un organisme autre que celui qui s’occupe du rachat de crédit.

Signer l’offre de rachat et débloquer les fonds

Une fois que votre dossier a été dûment vérifié et approuvé par l’organisme bancaire qui est chargé du rachat de vos crédits, et que l’offre de prêt a été émise, il ne vous reste plus qu’à la signer. En effet, à ce stade, le courtier a bien fait son travail et presque tout est réglé. Vous avez à votre disposition, un délai pour réfléchir allant jusqu’à 10 jours.

Ce délai débute à partir du moment où vous recevez l’offre de prêt de la banque pour un rachat de prêts conso et pour un rachat de crédit hypothécaire. Vous avez aussi un délai de 14 jours, pour vous rétracter à partir du moment où vous acceptez l’offre de prêt. Si vous êtes sûr de ne pas vouloir vous rétracter, vous pouvez dès lors passer à la signature.

Une fois que le rachat de crédits à été finalisé, l’organisme bancaire chargé de regrouper vos prêts solde vos différentes dettes ou crédits auprès des organismes qui sont concernés. Le déblocage des fonds vous permet donc de solder vos encours. A ce moment-là, il ne vous reste alors plus qu’un crédit unique à rembourser, avec une durée de prêt allongée, des mensualités beaucoup plus faibles et un taux d’endettement plus bas.