Où camper dans la nature en France ?

Où camper dans la nature en France ?

Le camping est une activité très appréciée par beaucoup de gens pour de nombreuses raisons. Facile à réaliser peu importe votre position sur la planète, elle permet de créer une ambiance de convivialité et de partage sans effectuer de grandes dépenses. S’il est possible de camper dans son jardin, il est également possible de faire un camping au cœur de la nature. Dans une forêt ou au bord d’un lac, profitez d’un instant de quiétude pour retrouver votre paix intérieure et évacuer le stress. Voici les types d’endroits en France où vous pourrez faire du camping sauvage.

Les parcs naturels nationaux et régionaux

Parmi les lieux accessibles à tous, où la nature est présente dans toute sa splendeur, nous avons les parcs. Ils regorgent d’arbres parfois uniques et rares, de grands lacs et de paysages époustouflants. Ce sont également des lieux qui permettent de pratiquer plusieurs activités intéressantes telles que le kayak, la randonnée ou l’équitation.

Lire également : Choisir la meilleure ligne de croisière en fonction de votre personnalité

Ainsi, de nombreuses raisons peuvent vous amener à camper dans l’un des nombreux parcs nationaux et naturels du pays. Malheureusement, le camping dans les parcs est extrêmement réglementé et parfois même strictement interdit. Vous ne pouvez donc pas juste camper dans un parc après l’avoir visité ou y avoir effectué des activités. Les interdictions liées au camping dans la nature sont spécifiques à certaines zones :

·        tous les espaces boisés et les forêts qui sont protégés et conservés ;

Lire également : Pourquoi vous devriez voyager à Hong Kong pour le défilé du Nouvel An

·        les réserves naturelles et les sites classés ;

·        tous les parcs interdisant le camping sauvage.

Nombreuses sont les raisons pour lesquelles le camping sauvage est autant réglementé et interdit dans certaines zones. Elles passent par le désir du gouvernement de protéger l’environnement, mais aussi d’éviter des dégâts tels que les feux de brousse. En effet, puisqu’ils ne sont pas vraiment encadrés, un feu de camp ou un simple mégot de cigarette peut entraîner un incendie et détruire toute une forêt. Avant donc de mettre en place un projet de camping dans un parc, assurez-vous de consulter la réglementation et de vérifier si le parc de votre choix autorise le camping en pleine nature. Sinon, vous pourrez vous retrouver avec une amende de plus de 1500 euros à payer.

Les domaines privés

En dehors des parcs, vous pouvez faire du camping sauvage dans des domaines qui n’appartiennent pas au gouvernement. Certains domaines privés peuvent être un emplacement de choix pour le camping sauvage à condition de respecter certains critères :

·        ne pas camper sur les routes et les voies publiques ;

·        installer votre campement suffisamment loin des monuments ou des lieux à valeur historique ;

·   ne pas installer de tente de camping dans la nature à moins de 200 m d’un point de captage d’eau potable ;

·        évitez les terrains interdits par la préfecture ou la commune.

En dehors de ces restrictions, vous pouvez vous installer sur tous les autres lieux privés qui peuvent accueillir un campement. Néanmoins, camper sur un domaine privé nécessite d’avoir l’accord du propriétaire du lieu au risque de faire face à des représailles. Évitez scrupuleusement de camper sans autorisation si vous ne voulez pas avoir à payer une amende.

Quelques conseils pour camper dans la nature

Pour des raisons écologiques, sécuritaires, environnementales ou esthétiques, le camping dans la nature ne peut se faire n’importe où. La réglementation est très stricte, vous ne pouvez donc camper que dans les endroits où il n’est pas interdit de camper. Avant d’envisager un camping sauvage, veillez donc à :

·        consulter la réglementation relative aux lieux interdits de camping sauvage dans la région ;

·        éviter rigoureusement de camper sur les plages et au bord de la mer ;

·        consulter les mairies afin d’obtenir des autorisations s’il le faut ;

·        respecter les règles de camping sur les sites (éviter les feux, ne pas salir le lieu, etc.) ;

·        minimiser votre installation de camping et vous contenter du strict nécessaire ;

·        éviter de rester trop longtemps au même endroit.

Le camping dans la nature est une pratique très agréable et bénéfique pour les campeurs. Malheureusement, en raison des nombreuses réglementations, il est difficile de trouver l’endroit idéal pour le faire. Par contre, vous pouvez le remplacer par le bivouac qui, contrairement au camping sauvage, est bien plus toléré, surtout dans les parcs.