Lys asiatique : plantation, entretien, floraison

Lys asiatique : plantation, entretien, floraison

Également appelé lys oriental, le lys asiatique est une plante que l’on trouve fréquemment dans nos jardins. Se déclinant dans de nombreux coloris, c’est un végétal facile à cultiver. Dans une plate-bande ou en pot, comment planter et entretenir votre liste pour une belle floraison ?

Qu’est-ce que le lys asiatique ?

Le lys asiatique (lilium sp) est une plante d’une cinquantaine de centimètres de hauteur. Les plus beaux spécimens peuvent atteindre un mètre. Durant la période estivale, généralement de juin à septembre en fonction de la région, plusieurs fleurs s’épanouissent.

A voir aussi : 4 conseils que vous devez vous rappeler lors du choix de la meilleure destination de vacances

Un bulbe écailleux pour passer l’hiver

Durant la saison froide, le végétal disparaît complètement. Il ne reste plus qu’un bulbe écailleux sous terre qui lui permet de passer l’hiver. Au printemps, ce bulbe forme une tige droite relativement épaisse sur laquelle apparaissent des feuilles étroites, épaisses et courtes.

Quand la chaleur et le soleil sont généreux, de magnifiques fleurs à 6 pétales et en forme d’étoile s’épanouissent. Si celles-ci sont élégantes, elles n’ont toutefois aucun intérêt pour la biodiversité car elles ne sont pas mellifères.

Lire également : Planifiez votre prochain voyage de vacances en famille avec ces 6 conseils utiles

Originaire d’Asie, mais pas seulement

Comme son nom le laisse à penser, le lys asiatique est originaire d’Asie, et plus particulièrement de Corée et du Japon. A l’état sauvage, il existe d’autres variétés en Europe mais également aux États-Unis.

orange flower in tilt shift lens

Quand et comment planter des bulbes de lys asiatique ?

Les bulbes de lys asiatique doivent être plantés quand ils sont sous forme végétative. Type de terre, profondeur, comment réussir ses plantations ?

Quelle est la meilleure période de plantation ?

Pour réussir vos plantations de lys asiatique, il faut les mettre en terre quand il n’y a que le bulbe. En d’autres termes, il ne faut pas qu’il y ait de partie aérienne.

Les périodes les plus propices sont :

  • le début du printemps : entre début mars et début avril, il est encore temps de planter des bulbes de lys. Il faut toutefois veiller à ce que la terre ne soit pas gelée au moment de la plantation. Le fait que vous les mettiez tardivement en terre décale légèrement la floraison qui interviendra davantage en juillet ;
  • l’automne : le mois d’octobre est la période idéale pour planter tous les bulbes floraux, y compris ceux du lys. En effet, en vous y prenant de bonne heure, votre plante peut développer un système racinaire plus important. De fait, le végétal est mieux ancré dans le sol et risque moins de tomber. De plus, avec des racines de plus profondément ancrées dans le sol, le lys résiste mieux au manque d’eau.

À quelle profondeur mettre les bulbes ?

Les bulbes de lys doivent être positionnés à une quinzaine de centimètres de profondeur dans le sol. Vous pouvez disposez deux ou trois bulbes par trou. Par contre, une espacement de 20 cm entre chaque poquet est nécessaire. Cela garantit le bon développement des végétaux au printemps.

Quelle exposition vaut-il mieux préférer ?

Le lys est une plante qui a besoin de soleil sans pour autant être trop exposée. De fait, il est tout à fait possible de la planter en plein soleil à condition qu’elle ne soit pas face à un mur. Dans ce cas, la réverbération du soleil de frais qu’augmenter son intensité et la plante souffrirait d’un développement réduit.

Le lys supporte également tout à fait une exposition mi-ombre.

En terre, comment prendre soin de votre plante ?

Le lys asiatique est une plante qui nécessite pratiquement aucun entretien. Elle est donc parfaite pour les jardiniers débutants pour obtenir de jolis parterres fleuris pendant la saison estivale.

Toutefois, il convient de ne pas laisser la terre à nu au pied de ce végétal. Il est préférable de pailler le sol avec un paillage végétal. Il faut proscrire les paillages minéraux qui ne font qu’accumuler la chaleur pendant l’été. Par ailleurs, un paillage végétal se dégrade lentement et participe à nourrir le sol.

Différents paillages sont possibles, en particulier le BRF. Le bois raméal fragmenté est composé de petits fragments de divers végétaux ligneux. De fait, en se dégradant, il apporte tous les minéraux et les nutriments dont a besoin la plante.