Andy Palmer, le patron d’Aston Martin, s’en prend aux sceptiques.

La lecture multimédia n’est pas prise en charge sur votre appareil.

Le patron d’Aston Martin Lagonda a livré une défense passionnée de la stratégie de l’entreprise au milieu des signes que certains investisseurs de la ville perdent confiance.

A découvrir également : L'écart pour fermer les magasins et se défaire de Old Navy

Andy Palmer a déclaré que l’entreprise prouvera aux sceptiques qu’ils ont tort, car il a souligné les plans à long terme du constructeur automobile de luxe et son importance pour la fabrication au Royaume-Uni.

L’action Aston Martin s’est effondrée la semaine dernière, le seul constructeur automobile britannique coté en bourse ayant affiché ses premiers résultats depuis son introduction en bourse.

A lire en complément : Trump vise l'Inde et la Turquie dans la répression commerciale

Elle arrive au moment où Aston présente ses derniers produits au Salon de l’automobile de Genève.

Il s’agit notamment de modèles pour faire face à des Ferrari, Rolls-Royce et Bentley, ce qui signifie que James

Lire la suite à la source de l’article | Attribution de l’article