5 critères pour bien choisir son terrain

5 critères pour bien choisir son terrain

Le choix d’un terrain est tout sauf une opération simple. En effet, cela exige de tenir compte de quelques paramètres incontournables. Découvrez dans cet article cinq critères pour bien choisir son terrain.

Définir la situation géographique du terrain

Selon le mode de vie de chaque individu, il a la possibilité de se tourner vers un terrain urbanisé ou une parcelle plus isolée. En région urbaine, les parcelles à vendre font généralement partie des programmes de construction tenus par un lotisseur. En ce qui concerne la situation géographique, deux paramètres vous permettent de faire le meilleur choix.

A lire également : 5 étapes pour vendre votre maison comme un pro

Il s’agit principalement de vos goûts personnels et de votre routine quotidienne. Outre cela, il faut également préciser qu’un terrain isolé coûte beaucoup moins cher qu’un terrain urbanisé. Cela vous offre également l’opportunité de jouir d’un cadre plus calme et plus sain. Malheureusement, les terrains isolés ne sont généralement pas viabilisés. Il vous faudra donc prévoir un budget non négligeable pour les différentes opérations de raccordement (eau, électricité, internet, etc.).

La superficie et la configuration de la parcelle


Votre maison doit nécessairement s’adapter à votre parcelle. L’inverse est tout simplement impossible. C’est pourquoi il est important de vérifier que la superficie et la configuration du terrain favorisent le déploiement de votre projet de construction. Cela exige que vous fassiez minimalement appel à votre sens de l’imagination. En observant la parcelle qui vous est proposée, imaginez le résultat final après la construction de la maison dont vous rêvez. Ce petit exercice vous permet de savoir très rapidement si c’est le type de parcelle qu’il vous faut. Vous pouvez en savoir plus sur les solutions de lotissement sur https://lotisseursdelouest.com.

A lire également : Estimation de la valeur vénale : les critères à prendre en compte

L’environnement présent et futur

Pour bien choisir votre terrain, il est important de voir au-delà des limites proches de celui-ci. Il vous faut également évaluer l’environnement immédiat. S’agit-il d’une parcelle située à proximité de grandes industries ? Proche des usines ou encore à proximité de plusieurs sources de nuisances sonores ? Ce sont des paramètres que vous devez impérativement prendre en considération pour faire le bon achat.

Au cas où l’environnement immédiat semblerait répondre à toutes vos exigences, une projection dans le futur s’impose. Pour ce faire, il est conseillé de vous rendre directement auprès de la mairie concernée. Celle-ci pourra vous renseigner sur les projets en cours et à venir dans les mois ou les années à suivre. De cette façon, vous pourrez savoir si l’environnement ne sera pas rapidement modifié dans les mois à suivre.

Le prix du terrain

Le prix est un facteur très déterminant en matière d’achat de terrains. Pour faire un achat réfléchi, il est souvent recommandé de définir au préalable son budget. Néanmoins, le prix d’un terrain est généralement fonction de trois paramètres. D’abord, il est fonction de la superficie de la parcelle. Donc, plus une parcelle va être grande, plus elle va coûter cher. Ensuite, le prix d’un terrain dépend de sa position géographique. Dans une zone fortement viabilisée, les terrains sont toujours plus coûteux que dans une zone isolée. Enfin, le coût d’une parcelle peut aussi être influencé par la qualité du sol. Un terrain constructible coûtera généralement plus cher qu’un terrain non constructible.

Interroger le voisinage

Les personnes qui habitent la zone sont les mieux placées pour vous parler des avantages et des inconvénients d’y aménager. Il est donc important de vous rapprocher d’eux, afin de leur poser quelques questions. Vous devrez les interroger notamment sur : le niveau de sécurité dans la zone, la vie dans le quartier, les difficultés communes aux habitants de la localité, etc. Cela vous permettra d’avoir une idée claire des avantages et des inconvénients d’habiter dans la zone.