Quels sont les trois composants de la base de données ?

Quels sont les trois composants de la base de données ?

De nombreuses entreprises font recours aux bases de données pour stocker leurs fichiers. Les bases de données s’imposent comme une solution adaptée à la gestion, le stockage et la mise à jour de tout type de fichiers que l’on souhaite accessible à tout moment. Une telle base de données dispose de trois composants. Quels sont ces composants ? Pour le savoir, lisez ce qui suit.

Tout sur les fichiers de contrôle

Pour mieux comprendre la notion de fichier de contrôle, il sera question de parler des généralités sur les fichiers de contrôle, puis d’aborder leurs contenus.

Lire également : Linksys WRT3200ACM routeur Wi-Fi WRT3200ACM routeur le plus rapide autour ! #BestBuy @linksys #ad

Généralité sur les fichiers de contrôle

Les fichiers de contrôle sont des fichiers binaires capitaux à une base de données. Chaque fichier de contrôle est affecté à une base de données et sans ce fichier, la base de données ne saurait fonctionner.

En effet, c’est le fichier de contrôle qui renseigne sur l’état de marche de la base de données. Comme son nom l’indique, il contrôle et indique si la base est exploitable. De ce fait, il est le premier fichier lu avant l’ouverture de la base de données.

A découvrir également : Sans cordes Attaché Samsung Gear IconX Écouteurs #Review #ChristmasMDR16

Le fichier de contrôle reste accessible en écriture au cours de l’utilisation de la base de données. Cependant, la modification de ses informations ne se fait automatiquement que par le serveur.

En cas de défaillance de ce fichier de contrôle, l’accès à la base de données est impossible. La taille d’un fichier de contrôle dépend des paramètres comme les maxlogfiles, maxlogmenbers, maxloghistory, maxdatafiles et maxinstances.

Contenu des fichiers de contrôle

Étant donné que les fichiers de contrôle renseignent sur la base de données, ils contiennent essentiellement des informations sur sa structure physique. Vous y trouverez par exemple le nom de la base de données tout comme sa date et heure de création.

Vous y trouverez également l’historique de tous les fichiers de journalisation archivés. Ils contiennent aussi, les noms et l’emplacement exact des fichiers de données ainsi que ceux des fichiers de redo log. Vous en trouverez même en cas de suppression ou d’ajout.

L’identifiant de la base de données figure aussi parmi le contenu de ces fichiers. Ces fichiers de contrôle fournissent également des informations sur les points de synchronisation encore appelés checkpoint.

Vous pouvez également avoir des détails sur l’état et l’emplacement des logs archivés en cas d’activation d’archivage. Lorsque l’utilitaire Recovery Manager enregistre des backups, les fichiers de contrôle fournissent aussi la localisation et l’état de ces backups.

Les fichiers de données

Cette notion est assez particulière. Elle est en rapport avec le stockage des fichiers dans la base de données. Pour cela, une base de données peut avoir un fichier de données ou peut en avoir plusieurs. Ce type de fichiers est cependant alloué au moteur de stockage.

Il existe à ce propos, une norme d’allocation. Un fichier de données est alloué à la page de 8 ko. Le nombre de fichiers de données dépend donc de la taille de ce que vous insérez dans la base de données.

Il est évident que les bases de données sont très sollicitées de nos jours et que l’information est devenue une denrée très capitale. De plus, pour faciliter la collecte des informations, les accès à la base de données sont effectués de sorte à permettre une insertion dans les fichiers de données au fur et à mesure.

Les fichiers de reprise

Les fichiers de reprise représentent la garantie d’existence d’une base de données. Il s’agit en effet d’un ensemble d’enregistrements qui contient tous les récents changements apportés à la base de données.

Comme des journaux, ces fichiers sont la seconde mémoire d’une base de données après une panne. Sans ces fichiers et en cas de crash numérique, la base de données sera détruite à tout jamais. Par mesure de sécurité, ces fichiers sont accessibles uniquement par Log Writter.

Les fichiers de reprises peuvent être copiés sur d’autres disques. Ainsi, si votre matériel est totalement détruit, vous pouvez faire appel à votre disque d’archivage de fichiers de reprise. Avec son processus d’accès, il vous sera plus facile de redémarrer votre base de données autrefois en panne. Si vous ne disposez pas de tels fichiers, votre base est perdue à jamais. Faites donc plusieurs copies de fichiers de reprises.