blog actif
Quel statut choisir pour la création de votre entreprise ? Quel statut choisir pour la création de votre entreprise ?
Le choix du statut juridique est une étape importante dans la création d’une entreprise. Entre l’EI, l’EURL, la SA, la SARL ou encore la... Quel statut choisir pour la création de votre entreprise ?

Le choix du statut juridique est une étape importante dans la création d’une entreprise. Entre l’EI, l’EURL, la SA, la SARL ou encore la SAS, le choix n’est pas toujours facile. Chaque statut juridique a des exigences que vous devez respecter. Nous vous proposons dans les lignes à suivre, un comparatif de quelques statuts juridiques.

statut juridique

A lire en complément : Trouver un logiciel pour mieux gérer vos dossiers médicaux

La Société A Responsabilité Limitée (SA)

La SARL constitue le statut juridique le plus adopté par les entreprises. Il s’agit d’une société à vocation commerciale qui a une personnalité morale et qui restreint la responsabilité financière des actionnaires. En effet, cette forme de société est dotée de sa propre vie juridique et de son propre patrimoine, distincts de ceux de ses créateurs. La SARL a donc pour avantage la limitation de la responsabilité financière des associés à leur apport au capital social. De plus, c’est un statut juridique qui offre une certaine assurance légale aux actionnaires. Cependant, le choix de la SARL vous contraint à une grande rigueur de fonctionnement.

La Société Anonyme (SA)

La SA est aussi un statut juridique très répandu. Au sein d’une SA, la responsabilité financière des actionnaires est restreinte à leur apport à la constitution du capital social. Quant à leurs charges sociales, elles sont évaluées en tenant exclusivement compte de la rémunération de chacun d’eux. Une SA est aussi caractérisée par la simplicité de la cession des actions ainsi que le caractère évolutif du statut de la société. Néanmoins, le fonctionnement d’une SA est complexe. En plus, vous devez inéluctablement nommer un commissaire aux comptes.

A lire en complément : 8 façons de donner à votre maison la sensation de luxe sans dépenser une fortune

L’Entreprise Individuelle (EI)

L’EI est le statut juridique dont la formalisation et le fonctionnement sont les plus simplifiés. Sa création n’exige pas de capital social et son dirigeant qu’est l’entrepreneur a une grande liberté d’action. Mais si vous optez pour l’EI, l’impôt sera uniquement prélevé sur les revenus de votre entreprise. Ce qui réduit ces ressources puisqu’au début de son existence, vous réinvestissez la majorité de vos revenus dans son fonctionnement. En outre, en cas de dette, les créanciers peuvent saisir vos biens personnels.

La Société par Action Simplifiée (SAS)

La SAS est une forme de société dont le fonctionnement est assez souple. Ce statut juridique permet une facilité de cession des actions sous la supervision par l’actionnaire majoritaire. En plus, la SAS bénéficie d’une grande fiabilité vis-à-vis des différents partenaires de la société. Par contre, créer une SAS peut s’avérer onéreux. De même, vous devez faire preuve de rigueur dans l’élaboration des statuts de votre société.

SAS ou SASU

L’Entreprise Unipersonnelle à Responsabilité Limitée (EURL)

L’EURL est une SARL composée d’un seul actionnaire qui en est le dirigeant. La responsabilité de l’unique actionnaire est limitée à son apport au capital social. Une EURL peut facilement être transformée en SARL. Il suffit qu’un nouvel actionnaire entre dans le capital de la société. Cependant, constituer et formaliser une URL revient cher.

Le statut juridique vous permet d’exercer votre activité en toute légalité. Il est toujours bien de vous informer auprès d’un professionnel pour être certain de faire le bon choix.