Quel taux crédit immobilier peut-on encore espérer en 2022 ?

Quel taux crédit immobilier peut-on encore espérer en 2022 ?

Depuis janvier 2022, les taux relatifs au crédit immobilier ne cessent de monter. Il s’agit notamment d’une situation qui va perdurer jusqu’à la fin de l’année. Par ailleurs, il est important de noter que les taux restent encore performants. En effet, les banques ne peuvent pas revoir le taux à la hausse en raison du niveau de l’usure. Bien que les conditions relatives au prêt immobilier soient toujours favorables, il est nécessaire de pouvoir y accéder. Concrètement, quel taux de crédit immobilier faut-il espérer en 2022 ? Les réponses dans cet article.

L’évolution des taux jusqu’au mois de juillet 2022

Dans l’ensemble, la hausse de taux du crédit immobilier a commencé en janvier 2022. Cela a notamment conclu deux années de valeur au plancher, notamment à 1,03 % selon l’OCL (Observatoire crédit logement). En réalité, des chiffres aussi bas constituaient une anomalie permise par des conditions monétaires inédites. Entre une inflation quasi nulle, un rendement obligatoire approchant 0 % et un taux de refinancement interbancaire à 0 %, la situation a duré de nombreux mois.

A découvrir également : Portail design, pour quel matériau ?

Cela a notamment joué dans la brutalité de l’évolution des taux depuis ces derniers mois. En effet, en l’espace de 6 mois seulement, les taux d’intérêt ont évolué de plus de 60 points. En début d’année 2022, le taux moyen sur 20 ans avoisinait encore 1 %. Cependant, les relevés du mois de juillet ont affiché un taux à 1,70 % en moyenne. Il s’agit notamment d’un chiffre médian, ce qui signifie qu’il existe un écart significatif entre les profiles prémium et les autres. Ces derniers s’avèrent ceux qui n’ont pas les moyens de profiter des meilleures offres et qui écopent des pourcentages les plus élevés en raison de revenus modestes. Ainsi, pour de nombreux candidats au prêt, le taux sur un crédit immobilier sur 20 ans s’avère plus proche des 2 %.

A lire aussi : Comment choisir le meilleur courtier ?

L’évolution des taux pour la fin d’année 2022

Il est important de noter qu’avant l’année 2012, les taux d’intérêt bruts dans le cadre d’un crédit immobilier avoisinaient les 4 %. La réduction de cette valeur a ensuite commencé jusqu’à atteindre les niveaux planchers durant les derniers trimestres de l’année 2021. Aussi, il est normal que les emprunteurs soient habitués à des taux relativement bas, puisque c’était le cas depuis plus de trois ans. Par ailleurs, cette situation de hausse n’en reste pas moins pénalisante, d’autant plus qu’il s’agit de s’endetter sur plusieurs années. En effet, passer à 1 % de plus sur un crédit immobilier de 200 000 euros sur 20 ans équivaut à 22 075 euros au seul titre des intérêts du prêt.

Pour ce qui est de l’évolution jusqu’à la fin de l’année, les experts dans le domaine s’accordent à dire que les taux d’emprunt vont continuer leur progression. Dans cette optique, le taux moyen sur 20 ans devrait atteindre rapidement les 2 %. Aussi, les porteurs de projet immobilier doivent profiter du taux actuel pour avoir de meilleures conditions de financement. De plus, l’accès au crédit immobilier est devenu de plus en plus difficile. La cause de cette situation ne réside pas dans l’augmentation des taux relatifs au prêt, mais plutôt à la règlementation.

L’impact de l’usure sur les banques

À titre de rappel, la BCE a décidé d’augmenter les taux. Il s’agit notamment d’une décision très appréciée des banques qui devraient profiter de marges plus confortables sur les prêts. Cependant, le calcul n’est pas simple, puisque le crédit immobilier est soumis à l’usure. Cette dernière est un système de protection de consommateur qui agit contre d’éventuels taux bancaires abusifs. En conséquence, les organismes de prêt ne peuvent pas appliquer l’intégralité de la hausse en raison de ce phénomène. Il est à préciser que le taux d’usure est le maximum que les banques peuvent appliquer. Pour le crédit immobilier sur 20 ans ou plus, ce taux est fixé à 2,57 % au troisième trimestre de l’année 2022, une valeur qui ne cesse d’évoluer.